Costa Concordia - mise à jour


Vendredi, 17 février 2012

16h00 (CET)
Le Commissariat délégué au plan d’urgence Concordia et Costa Crociere ont annoncé que le pompage du carburant du navire Costa Concordia se poursuit 24h sur 24 depuis qu’il a débuté le 12 février à 17h, conformément au plan élaboré par l’équipe de Neri/Smit Salvage.
Entre le début du pompage et ce matin 17 février à 7 heures, 952 m3 de carburant au total ont été pompés dans 4 réservoirs situés sur la partie avant du navire.
Au total, 1.428 m3 de carburant doivent encore être extraits de 13 réservoirs dont 576 m3 sur l’avant du navire. Selon le calendrier établi par les experts de Neri/Smit Salvage, si les conditions météorologiques et maritimes demeurent favorables, l’ensemble du carburant encore présent à bord du Costa Concordia devrait être extrait sous 3 semaines ouvrées.
Dès l’origine, les priorités de Costa Crociere ont été la garantie d’une sécurité maximale, un impact environnemental le plus faible possible et la protection de l’environnement de Giglio comme de l’industrie touristique de l’île, tout en procédant au pompage dans des délais raisonnables.
La procédure de pompage du carburant et les autres interventions prévues sur le Costa Concordia sont menées conjointement et dans une étroite collaboration entre Costa Crociere et le Commissariat délégué au plan d’urgence Concordia.


Mardi, 14 février 2012


Costa Crociere a pris la décision de prolonger au 31 mars 2012 le délai d’acceptation de la proposition d’indemnisation. Cette mesure a été prise afin que les passagers concernés aient plus de temps pour évaluer la proposition de la compagnie et puissent formuler posément leurs éventuelles revendications. Cette prolongation du délai d'acceptation de l'offre constitue l'unique modification apportée à la proposition d’indemnisation du 27 janvier 2012. Elle n'influe en rien sur le processus de réclamations mais est au contraire destinée à répondre aux demandes exprimées par certains de nos hôtes.

La proposition d’indemnisation concerne exclusivement les passagers qui sont rentrés chez eux. Pour les familles des victimes et pour les passagers blessés ou souffrant de séquelles durables, des propositions distinctes seront formulées, tenant compte des circonstances individuelles de chacun.


Lundi, 13 février 2012


14h30 (CET)
Ce matin à 9h00 vient de se terminer le pompage des 103 m3 de fuel du premier réservoir du navire. Les opérations de pompage sont en train de se continuer sur le deuxième réservoir. Le pompage, qui a commencé hier après-midi à 17h et qui est exécuté par les ingénieurs de Neri/Smit Salvage, se poursuit à la vitesse de 10m3 par heure, grâce aux bonnes conditions météo.


Costa Concordia, 13 janvier 2012, pour ne pas oublier

Un mois après cette nuit terrible, tous, au sein de Costa Croisières nous renouvelons nos plus sincères condoléances aux familles et proches de nos clients et de nos membres d’équipage qui ont perdu la vie dans ce tragique accident. Dans l'histoire de notre compagnie, ces jours furent sans aucun doute les plus tristes jamais vécus. Nous avons ressenti et nos proches avec nous, une tristesse, une douleur profonde, une détresse et ce, au-delà du possible. Cet accident tragique n'aurait pas du se produire. Nous n'oublierons jamais ceux qui ont perdu la vie et ceux qui ont vécu des moments de peur devant l’île de Giglio. Nous allons nous engager pour que cela n’arrive plus jamais.


Jeudi, 2 février 2012

19h00 (CET)
Costa Crociere a œuvré dès les premières heures après l’accident du Costa Concordia pour limiter au maximum son impact environnemental et pour protéger les activités économiques et touristiques de l’île de Giglio. Dès cet instant, les mesures élaborées par la Compagnie ont été constamment partagées avec les autorités italiennes compétentes et approuvées par elles, dans un esprit de complète transparence et de coopération.
Après avoir engagé la société Smit Salvage BV, leader international dans son secteur, pour l’extraction du carburant contenu dans les soutes du Costa Concordia, et après avoir présenté un plan d’action, prêt pour mise en œuvre dès que les conditions météorologiques le permettront, pour le retrait des autres produits et polluants potentiels, Costa Crociere travaille également, dans un plein engagement et avec la plus grande célérité, sur l’enlèvement du navire en étant absolument conscient que cette mesure est une priorité pour la protection environnementale de l’île de Giglio et de ses activités touristiques.
La Compagnie a mis en place un comité technique comprenant des représentants de Costa Crociere, de Carnival Corporation & plc, des chantiers navals Fincantieri, du Registre Naval Italien (Rina) et des experts du secteur. Ce comité technique va mettre au point le meilleur plan d’action possible sur une base commune avec les autorités compétentes.
Ainsi qu’annoncé dans une lettre adressée à M. Franco Gabrielli, Commissaire délégué au plan d’urgence Costa Concordia, Costa Crociere a lancé un appel d’offre auprès de 10 sociétés internationales pour l’élaboration d’un programme visant au retrait intégral de la coque du Costa Concordia.
Cet appel a été lancé auprès des principaux experts mondiaux, capables d’effectuer cette opération dans les plus courts délais, en assurant la sécurité maximum et le minimum d’impact sur l'environnement : 1) Smit Salvage BV, 2) Svitzer Salvage BV, 3) Mammoet Salvage BV, 4) Titan Salvage, 5) Resolve Marine Group Inc., 6) T&T Marine Salvage Inc., 7) Donjon Marine Inc., 8) Tito Neri S.r.l., 9) Fukada Salvage & Marine Works Co. Ltd., 10) The Nippon Salvage Co Ltd.
Ces programmes doivent être présentés à Costa Crociere d’ici le début du mois de mars 2012 pour une évaluation commune avec le Comité Scientifique de Protection Civile, afin que le meilleur plan d’action puisse être déterminé avant la fin du mois de mars 2012.
Ce calendrier représente les meilleures échéances dans une situation de ce type. On ne peut cependant exclure des délais dus à la complexité des opérations
.

Mardi, 31 janvier 2012

14h00 (CET)
VIII Permanent Commission for Public Works
Senate of the Italian Republic
Hearing of Pier Luigi Foschi, Chairman and CEO Costa Crociere

Listen to the Hearing


Vendredi, 27 janvier 2012

16h00 (CET)
Costa Crociere propose une indemnisation pour les passagers rentrés à leur domicile après le tragique accident du Costa Concordia le 13 Janvier. Costa Crociere exprime ses plus sincères condoléances aux familles des victimes, sa compassion aux familles des personnes disparues, et ses profonds regrets pour les dommages et les difficultés que les passagers ont endurés en raison de cet accident.
Cette proposition est le résultat de concertations entre Costa Crociere et les associations de consommateurs protégeant les intérêts des clients, et associations des tour-opérateurs.
Les familles des victimes et les passagers blessés ayant nécessité un traitement médical sur place recevront une proposition distincte prenant en compte leur situation individuelle.

L’indemnisation proposée pour les passagers rentrés chez eux comprend tous les éléments suivants:

•une somme forfaitaire de 11.000 Euros par personne à titre d'indemnisation, couvrant tous les dommages patrimoniaux et extra patrimoniaux, incluant la perte des bagages et effets personnels, la détresse psychologique et la perte de jouissance de la croisière;
•le remboursement de la valeur de la croisière, incluant les taxes portuaires;
•le remboursement des acheminements aériens inclus dans le forfait croisière;
•le remboursement intégral des frais de transport aérien et/ou ferroviaire pour rejoindre le port d'embarquement et pour le rejoindre leur domicile;
•le remboursement des frais médicaux engagés;
•le remboursement des dépenses à bord pendant la croisière.


Cette indemnisation est plus élevée que les limites actuelles d'indemnisation qui sont prévues dans les conventions internationales et les lois actuellement en vigueur. Le paiement forfaitaire des 11.000 euros sera octroyé à tous les passagers, incluant les enfants, indépendamment de leur âge.
Costa Crociere s’engage à de ne pas déduire de cette somme, tout montant perçu par les passagers lié par une police d'assurance souscrite individuellement. De plus, la Compagnie retournera tous les objets contenus dans les coffres des cabines, lorsque la récupération est possible.
Costa Crociere s’engage également à fournir un programme d'assistance psychologique à toutes les personnes qui le demandent. La Compagnie a en outre décidé d'offrir aux clients la possibilité d'annuler toute prochaine croisière réservée avant le 13 janvier, sur n'importe quel de ses itinéraires, sans pénalité jusqu’au 7 février 2012.
Deux centres opérationnels seront spécialement mis en place pour gérer les réclamations et en assurer une résolution rapide. Les paiements seront crédités par la Compagnie dans les sept jours suivant la réception de l'acceptation de la proposition. Une adresse email spécifique sera communiquée pour toute assistance ou demande d’information complémentaire.


Mercredi, 25 janvier 2012

14h30 (CET)
VIII Permanent Commission for Public Works
Senate of the Italian Republic
Hearing of Pier Luigi Foschi, Chairman and CEO Costa Crociere
Watch the Hearing



Mardi, 24 janvier 2012

15h00 (CET)
En référence aux informations parues dans la presse sur les promotions et réductions, Costa Croisières se sent obligé de préciser que la compagnie n’a jamais proposé de réductions sur de futures croisières aux passagers qui se trouvaient à bord du Costa Concordia le 13 janvier et qui sont donc concernés par le tragique accident.
L’information publiée par un journal et rapporté par plusieurs media est totalement infondée, comme le confirme le passager anglais qui était cité par le journal en question.
Costa Croisières rappelle qu’à la suite de ces évènements tragiques, la priorité de la compagnie a toujours été de fournir toute l’assistance et le réconfort possibles aux personnes concernées. Dès le tout début, la compagnie a été pleinement consciente et profondément attristée par les souffrances et les épreuves endurées par ses passagers et ses membres d’équipage, et toutes ses actions ont été absolument menées dans cet état d’esprit.
En collaboration avec les équipes de sauvetage, la compagnie a œuvré à fournir toute l’assistance nécessaire aux passagers évacués et aux membres d’équipage, afin de s’assurer qu’ils rejoignent leur domicile. Par la suite, la compagnie a contacté ses passagers par téléphone, après qu’ils sont rentrés chez eux, pour vérifier leurs conditions physique et psychologique et pour leur confirmer le remboursement de la croisière et de tous les frais qui lui sont liés.
Comme déjà annoncé, la compagnie est ouverte au dialogue avec ses passagers et toutes les associations de protection de consommateurs afin de déterminer les indemnités pour les épreuves subies, avec la collaboration des organismes professionnels du tourisme avec lesquels la compagnie est en contact depuis plusieurs jours.
Guidé par son sens de l’éthique et ses valeurs d’équité et de responsabilité, la compagnie a par ailleurs proposé, à tous ses clients déjà inscrits pour une croisière, la possibilité d’annuler sans frais leur voyage s’ils en sentaient la nécessité, d’ici le 7 février 2012. Toutes les agences de voyages travaillant avec la compagnie en sont d’ores et déjà informées.
Costa Croisières souhaiterait également clarifier que dès le lendemain de l’accident, toute initiative publicitaire a été annulée en respect pour les personnes touchées par cette tragédie. La compagnie a été dans l’impossibilité de stopper la réception de mailing promotionnels envoyés avant les évènements.
Costa Croisières s’indigne des affirmations infondées et infamantes diffusées à propos de la compagnie, sans aucune vérification.

9h30 (CET)

Costa Croisières précise que la compagnie opère selon des systèmes de contrôle extrêmement stricts pour l’accès à ces navires, en plus des vérifications effectuées pour l’accès au port par les autorités, avant l’embarquement à bord.
L’accès à bord des navires ne peut être accepté que
-pour les passagers : après vérification du billet de croisière et de la pièce d’identité,
-pour les membres d’équipage : après lecture optique du badge nominatif,
-pour les visiteurs : si l’identité figure sur la liste des visiteurs, après accord de la compagnie et du Second Commandant du navire, en plus de la présentation d’un document d’identité en cours de validité qui est retenu lors de la montée à bord.
Le nom de toute personne qui part avec le navire est enregistré sur les systèmes de bord. Une photographie de chaque passager est prise à l’embarquement. Elle est associée au code barre figurant sur le formulaire d’embarquement et sur la Carte Costa remise aux passagers (cette carte est utilisée comme badge d’identification de chaque passager pour les entrées / sorties du navire ainsi que comme carte pour les services à bord).
Personne à bord ne peut passer outre les procédures de sécurité. La compagnie prend de sévères mesures disciplinaires en cas de violation de ces règles.
Des listes précises mentionnant chaque personne montée sur le navire et présente lors de l’appareillage (passagers, membre d’équipage et ingénieurs) sont transmises à la compagnie immédiatement après le départ du navire.
Dans le cadre de l’accident du Costa Concordia, ces listes précises ont été transmises aux autorités pour les opérations d’identification des rescapés, des victimes et des personnes disparues.
De plus, la compagnie dément catégoriquement les rumeurs selon lesquelles il y aurait eu des “employés clandestins” à bord.
Costa Croisières applique les normes les plus élevées en termes de sureté, de sécurité et de responsabilité sociale. La compagnie est certifiée en matière de responsabilité sociale (SA 8000) et de sécurité (OHSAS 18001) par le RINA dans le cadre de la certification BEST4, certification qui concerne également l’environnement et la qualité. La compagnie fait ainsi l’objet d’inspections menées par la société de certification, par les autorités maritimes italiennes et par les autorités des pays où ses navires font escale.


Lundi,23 janvier 2012

12h30 (CET)
Ces derniers jours, nous avons reçu de nombreux messages de condoléances destinés aux victimes et à leur famille, ainsi que des messages de sympathie envers nos équipages. La Société partage le deuil et la douleur des proches des victimes et est reconnaissante pour la solidarité exprimée envers Costa Crociere. Vos marques de soutien et de rapprochement sont vraiment précieuses dans un moment aussi difficile. Vos messages nous touchent et ils nous encouragent à tout mettre en oeuvre pour continuer à mériter la confiance que vous nous accordez.

Mercredi,18 janvier 2012

21h15 (CET)
Costa Croisières confirme que la compagnie est en contact avec les passagers concernés par le tragique accident du Costa Concordia afin de s’assurer de leur retour au domicile et de leur état de santé ainsi que pour les assurer du remboursement de leur croisière et de leurs frais inhérents.
La compagnie confirme également qu’elle est en contact avec les passagers et les associations de défense de consommateurs afin de déterminer, avec l’assistance des organisations professionnelles, les indemnités dues aux préjudices subis.
Costa Croisières réaffirme non seulement son engagement quotidien et son soin constant en matière de sécurité mais aussi son implication dans les relations menées avec ses clients qui depuis, plus de soixante ans, représentent les fondamentaux de l’entreprise.
Nous souhaitons de nouveau exprimer notre profonde peine pour les victimes et toute notre compassion pour leurs familles.


19h45 (CET)
La protection de l’environnement a toujours été pour Costa Croisières une partie intégrante de notre mission d’entreprise, comme nous l’avons démontré en obtenant les certifications internationales les plus strictes (UNIEN ISO 14001). La compagnie a donc toujours compris l’urgence et la nécessité de protéger l’environnement marin.
Dans les heures qui ont suivi l’accident, Costa Croisières a donc immédiatement commissioné la société Smit Salvage BV, leader mondial du secteur, afin de mettre en place un plan de récupération du fuel du Costa Concordia. Ce plan a dès le début été partagé avec les autorités compétentes et, en pleine coopération avec elles, sera effectif d’ici la fin de la semaine.

00h01 (CET)
Nous sommes profondément affligés d’apprendre que les corps de nouvelles victimes ont été retrouvés durant les opérations de sauvetage menées sur le Costa Concordia et nous souhaitons exprimer toute notre compassion à leurs familles. Nous poursuivons notre collaboration avec les autorités afin de les assister pour les opérations de sauvetage et pour la mise en sécurité de la coque du navire afin d’éviter tout impact environnemental.
Notre première priorité reste la recherche des passagers et des membres d’équipage qui ne sont à ce jour pas encore retrouvés.
Alors que les recherches se poursuivent, nous avons pris contact avec tous les passagers et leurs familles pour leur proposer notre assistance.

Dimanche, 15 janvier 2012

20h15 (CET)
Costa Crociere exprime sa plus profonde douleur suite au terrible accident qui vient de frapper ses hôtes, ses employés et son navire; La compagnie présente ses excuses pour les souffrances et le désarroi subis par toutes ces personnes et adresse ses sincères condoléances aux familles des victimes.

Près de 1.100 collaborateurs de Costa Crociere travaillent depuis vendredi soir à la gestion de ce terrible accident avec pour priorité d’assister les opérations de sauvetage, de soutenir les passagers et l’équipage, et de les réacheminer en toute sécurité à leur domicile. Les opérations de recherche et de sauvetage sont encore en cours et sont coordonnées par les autorités italiennes. Malheureusement, nous confirmons qu’à cette heure des personnes sont encore portées disparues; la situation étant en constante évolution, nous sommes dans l’impossibilité de fournir pour l’instant plus d’informations.

Le Commandant Francesco Schettino, qui était aux commandes du Costa Concordia, a rejoint la compagnie Costa Crociere en 2002 en tant qu’officier responsable de la sécurité; il a été promu commandant en 2006 après avoir été commandant en second. Comme tous les commandants de la flotte il a participé à des programmes de formation continue et de perfectionnement et a réussi tous les tests d’aptitude prévus.

Comme déjà annoncé la Justice italienne, avec laquelle Costa Crociere collabore activement, a décidé l’incarcération du Commandant contre lequel de lourdes accusations pèsent actuellement. Il semblerait que le Commandant ait commis des erreurs de jugement ayant entraîné de graves conséquences: la route empruntée par le navire s’est avérée trop proche de la côte; il semblerait que ses décisions dans la gestion de l’urgence n’étaient pas conformes aux procédures de Costa Crociere, procédures qui, dans certains cas, sont plus strictes que les règlementations internationales en vigueur.

Costa Crociere opère ses activités dans le plus grand respect de toutes les normes relatives à la sécurité. La compagnie est attentive à l’implication de ses collaborateurs concernant la gestion de la sécurité des passagers.

Tous les membres d’équipage disposent du certificat BST (Basic Safety Training); ils sont formés et perfectionnés au cours de nombreux exercices à la gestion des urgences et à l’assistance des passagers en cas d’abandon du navire. Les règles, les responsabilités et les devoirs sont clairement définis et assignés pour faire face à une telle situation.

Tous les membres d’équipage effectuent un exercice d’évacuation du navire toutes les deux semaines. Pour tous les passagers en croisière, un exercice d’évacuation est prévu dans les 24 heures après l’embarquement comme l’exige la loi. Costa Crociere est équipé d’un système informatisé qui permet de vérifier que tous les passagers ont bien participé à cet exercice et, le cas échéant, d’y remédier. La préparation des équipages Costa Crociere est régulièrement vérifiée par les Gardes-côtes et les organismes indépendants de classification, conformément aux normes spécifiées dans le système SMS (Safety Management Systems).

Sur le Costa Concordia et sur tous les navires Costa, des gilets de sauvetage, des chaloupes et des canots de sauvetage sont disponibles en nombre supérieur au nombre maximal de personnes pouvant être accueillies à bord. Les chaloupes sont équipées de kits de sécurité, de réserves d’eau et de nourriture, de trousses de secours et d’instruments de signalisation et de communication, qui permettent d’attendre l’arrivée des secours.

Les chaloupes font également l’objet de vérifications minutieuses et régulières effectuées par le personnel du navire et par des organismes de certification. Tous les navires Costa Crociere ont obtenu la certification du Registre Naval Italien (RINA) et sont construits selon les règlementations et les technologies les plus exigeantes.

Suite à l’accident, Costa Crociere est immédiatement intervenu afin d’éviter un éventuel impact environnemental et, depuis samedi, la compagnie est assistée par la société leader du secteur, Smit & Salvage, avec laquelle un plan d’intervention est actuellement élaboré; les actions immédiates à courts termes consistent en la réalisation d’une barrière de protection autour de la coque.

La Justice italienne a saisi le navire et sa VDR (dite “boite noire”). Costa Crociere ne peut dorénavant plus accéder au navire sans l’accord des autorités.


Samedi, 14
janvier 2012

17h30 (CET)
« Je veux exprimer nos plus profonds regrets pour la terrible tragédie qui vient de nous toucher si durement – a déclaré Gianni Onorato, Directeur Général de Costa Crociere S.p.A. - Je viens seulement de rentrer car j’étais comme vous le comprenez sur l’île Giglio pour être proche des opérations de sauvetage. Tout d’abord, je souhaite remercier les autorités et les volontaires qui ont apporté toute leur assistance aux Passagers dans cette terrible épreuve ». Nous ne pouvons pas à l’heure actuelle apporter des réponses à toutes les questions parce que les autorités compétentes sont actuellement en train de mener une enquête, avec notre totale collaboration, afin de déterminer les circonstances de l’accident. Sur la base des premiers éléments encore préliminaires, le Costa Concordia, sous l’autorité du Commandant Francesco Schettino, naviguait normalement depuis le port de Civitavecchia vers Savone quand le navire a soudainement heurté un rocher. Le Commandant, qui se trouvait alors sur la passerelle de commandement, a immédiatement compris la gravité de la situation et a entrepris une manœuvre pour la sécurité des Passagers et des membres de l’équipage. Il a lancé les procédures d’urgence afin de préparer une éventuelle évacuation du navire. Malheureusement cette opération a été compliquée par l’inclinaison soudaine du navire qui a rendu l’évacuation particulièrement difficile. Les mesures d’évacuation ont été renforcées grâce à l’engagement des forces coordonnées par les gardes-côtes. Dès les premiers instants, la compagnie a mobilisé toutes ses ressources à terre afin d’assister les passagers et les membres d’équipage et d’éviter la possibilité d’impacts environnementaux.

12 h (CET)
L’accident du Costa Concordia cette nuit est une tragédie pour notre compagnie. Nos premières pensées vont aux victimes et nous exprimons toutes nos condoléances à leurs familles et amis. Nous sommes auprès des personnes qui ont été blessées et suivons leur évolution avec la plus grande attention. Nous concentrons actuellement tous nos efforts pour assister nos passagers et membres d’équipage afin qu’ils puissent rejoindre leur domicile dès que possible. Notre Service Clientèle a d’ores et déjà commencé à contacter par téléphone les vacanciers qui devaient embarquer aujourd’hui à Savone , demain à Marseille puis dans les autres ports d’escale de la croisière. A l’heure actuelle, aucune modification n’est prévue sur le programme des autres navires de la flotte. Le Call Center est joignable pour tout renseignement au +33 1 5547. 5576. Tous les collaborateurs de la compagnie Costa souhaitent remercier très sincèrement les gardes-côtes, les autorités et les résidents de l’île de Giglio et de Porto San Stefano pour leur aide auprès des passagers et des membres d’équipage. Ces remerciements vont aussi aux médecins qui interviennent auprès des personnes blessées et toute personne qui leur demandent assistance. La Compagnie coopère avec les Autorités pour l’enquête actuellement en cours sur l’accident.

5h10 (CET)
C'est une tragedie qui affecte profondement notre compagnie . Nos premieres pensees vont aux victimes et nous voudrions exprimer nos condoleances a leurs familles et a leurs proches . En ce moment , nos efforts sont concentres sur les dernieres operations d'urgence sur l'assistance aux clients et aux membres d'equipage presents a bord pour les faire rentrer chez eux le plus rapidement possible . Les procedures d'urgence ont rapidement commence pour evacuer le navire , l'inclinaison prise progressivement par le navire a rendu cette evacuation extremement difficile .Nous voudrions exprimer notre profonde gratitude aux garde-cotes , aux autorites et aux habitants de l'ile. Del Giglio qui ont porte secours et assistance aux clients et a l'equipage . La compagnie cooperera pleinement avec les autorites afin de determiner les causes de ce de qui s'est passe.


1h (CET)
Costa Croisieres confirme l'evacuation d'environ 3200 passagers et 1000 membres d'equipage a bord de Costa Concordia en raison d'un incident survenu au large de l'Isola del Giglio sur la cote italienne. L'evacuation a commence rapidement mais la position du navire a rendu la derniere partie de l'evacuation plus difficile. A ce moment, les raisons de l'incident ne peuvent pas etre confirmees. La compagnie Costa est en train d'operer avec le soucis de fournir la meilleure asssistance requise. Le Costa Concordia etait en croisiere en Mediterranee au depart de Civitavecchia avec des escales prevues a Savone, Marseille, Barcelone, Palma de Majorque, Cagliari et Palerme. A son bord environ 1000 passagers italiens, 500 allemands, 462 francais, et environ 1000 membres d'equipage. Les passagers qui devaient embarquer aujourd hui a Savone et les jours suivants dans les autres ports seront contactes par Costa Croisières.